Route monumentale

Cette route aussi possède une importante charge historico-culturelle mais dans ce cas, il s’agit plus des petits lieux emblématiques qui possèdent de grandes histoires.

Cette route commence avec la visite de la Font de la Petxina, une source qui émane d’eau douce e forme constante et qui va directement dans la mer. Nous savons que cette particulière source fut construite sous l’ordre de Philippe II au XVIème siècle. Le prochain arrêt où nous devons nous arrêter est très proche de cette source. Il s’agit du portail de Saint Pierre. Porte qui fut l’entrée principale du château et dont la construction fut commandée par le Papa Luna au XVème siècle. Ensuite on arrive au portail Al Bufador, une formation naturelle représentant un tunnel relié directement avec la Méditerranée.

Si nous continuons notre chemin, nous passons par la rue Mayor, une belle artère de l’époque de la Renaissance qui divise la ville et qui la rend plus praticable. A la fin de ce chemin, nous trouverons l’église paroissiale de Sainte Marie de Peñiscola et un ancien palais qui actuellement fait office de maison consistoriale. Cette église fut reconstruite plusieurs fois à cause d’incendies et de diverses surprises. Le plus important de cette église est la combinaison des différents styles (gothiques et baroques) dus aux reconstructions.

Proche de cette église, nous trouvons le prochain arrêt de cette route monumentale: il s’agit du portail Fosc, dont le nom traduit signifie Portail obscur. C’est la troisième porte qui donne un accès à la ville. La seconde a été construite à l’époque de Philippe II.

Nous ne pouvons pas continuer cette route des monuments sans nous arrêter à la Place de Sainte Marie, par laquelle on accède par la Porte des Caseres.

E.g., 15/10/2019
E.g., 15/10/2019